Académie Von Einzbern

Un forum d'écriture rpg concentré en bonne humeur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Angélique du Fresne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angélique de Beaufresne

avatar

Nombre de messages : 45
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Angélique du Fresne   Sam 14 Sep 2013 - 20:18



Carte d’étudiante

Prénom : Angélique
Nom :  de Beaufresne
Âge: 18 ans
Classe: Terminale
Appartenance à un club: Elle est l’une des rédactrices du journal de l’école (rubrique potins). En plus, elle fait partie des hôtesses du vendredi au Salon de Thé du cercle d’Hôtes afin d’avoir la chance d’admirer de plus près les beaux partis de l’école.




Renseignements supplémentaires sur le personnage


Caractère : La plupart des élèves et professeurs décrivent Angélique comme « la fille la plus populaire de l’académie ». La majorité l’estime, voire l’admire, mais quelques-uns ne peuvent s’empêcher de la détester ou de la jalouser. Toutefois, elle ne correspond pas au cliché de la fille populaire version garce sans cœur et débordant d’ambition. Au contraire, Angélique est du genre à aimer son prochain et, surtout, à savoir se faire aimer avec un naturel déconcertant.
Elle se montre toujours douce et chaleureuse envers tous ses camarades, qu’ils soient boursiers ou riches héritiers. Loin d’être timide, elle fait preuve d’un enthousiasme –parfois exagéré– dans tous ce qu’elle entreprend. Sa bonne humeur et son optimisme à tout épreuve en fait une amie aussi appréciée que déroutante. Son appartenance à la noblesse française ne fait que renforcer au romantisme de son personnage. Ainsi ses manières irréprochables donnent à beaucoup de demoiselles l’envie de prendre exemple sur elle.
Sa passion la plus prenante ? Lire et imaginer des histoires d’amour. Elle est notamment une fervente lectrice de romances historiques. Notons que cette grande romantique croit dur comme fer en l’amour.  Rêveuse à l’imagination fertile, elle voit –invente- souvent des romances plus ou moins farfelues entre les élèves de l’Académie à partir d’une conversation ou d’un échange de regards. Une petite excentricité qui n’aurait rien de bien méchant, si Angélique ne s’en servait pas pour écrire sa rubrique « Potins à l’Académie » dans le Journal de l’école. Bien évidemment, ses idées ne sont pas toujours très bien reçues. Pourtant, celle que beaucoup comparent à une princesse, n’a aucun mal à se faire pardonner. Fidèle en amitié, elle prend à cœur d’aider les autres –d’autant plus avec leurs histoires de cœur.
Enfin, on ne peut parler d’Angélique sans citer ses loisirs préférés : l’écriture, l’équitation, le patinage sur glace, et les beaux garçons.
Physique : Je ne pense pas vous étonner en vous avouant qu’Angélique doit une partie de sa popularité à sa beauté délicate et fraiche. Si comme toute demoiselle de bonne famille elle prend soin de son apparence (notamment en se maquillant légèrement), la jeune fille ne doit qu’à la nature sa belle peau de porcelaine, ses grands yeux couleur ambre, son petit nez délicat, ses longs cils, ses lèvres délicieuses, son menton fin et sa soigneuse chevelure d’un doux rose. Contrairement à ce que l’on pourrait s’attendre, sa silhouette ne correspond pas aux standards de la beauté actuelle. En effet, mesurant 1m68, Angélique est dotée de formes généreuses, d’une taille marquée et de jambes finement dessinées. Elle se meut avec la grâce de son rang, s’habille avec l’élégance d’une amatrice de mode et coiffe ses cheveux ondulés selon ses humeurs.
Histoire : Extrait du journal intime d’Angélique de Beaufresne, 8 juin XXXX
« Ce matin, lors de notre promenade quotidienne, Grand-mère m’a emmené en visite chez son voisin, Lord Courtenay. Bien entendu, midi approchait lorsque nous atteignirent la grande demeure grise du comte de Devon, arriver plus tôt aurait été inconvenant. Comme à chaque fois que l’on s’apprêtait à rencontrer du monde, Grand-mère vérifia scrupuleusement nos tenues : deux jolies robes assorties, sublimées d’une capeline élégante. Le majordome salua immédiatement ma grand-mère d’un « Votre Grâce », preuve qu’il avait reconnu Lady Cavendish, duchesse du Devonshire. Très vite, nous fûmes introduites dans le salon chinois qui devait son nom à une décoration XVIIIe d’inspiration asiatique. Charmée par ce cadre exotique, j’eu bien du mal à ne pas sautiller dans tous les sens afin de mieux observer les lieux. Heureusement, l’arrivée de Lord Courtenay mit fin à mes tentations d’exploratrice. Du haut de mes neufs ans, le comte me paraissait immense et ténébreux avec sa silhouette d’ours et ses yeux sombres. Il se déplaçait avec une agilité surprenante pour son âge, qui doit approcher celui de Grand-mère. Son nez semblait un peu trop long pour son visage, sa bouche par contre me rassura bien vite avec un sourire chaleureux. Après les salutations d’usage, il appela sa gouvernante pour nous faire servir du thé avec des petits canapés au saumon pour moi, et du madère pour les adultes. Au cours de la demi-heure, temps convenable d’une visite, cette rencontre fut une véritable révélation pour mon jeune cœur.  En effet, sans trop savoir comment, la conversation dériva vers un récit datant de leur jeunesse. Étant son ami de longue date, Lord Courtenay me confia les aventures de ma grand-mère. Depuis sa rencontre si romantique avec Lord Cavendish au cours d’un bal à Londres, au terrible naufrage qui avait éloignés les deux amoureux durant cinq tristes années jusqu’au retour inattendu du Duc de Devonshire et à sa demande en mariage en plein Hyde Park. J’espère que moi aussi je connaitrais un amour aussi fort et aussi beau que mes grands-parents. »

Extrait du journal intime d’Angélique de Beaufresne, 25 décembre XXXX
«Nous sommes le soir de noël, l’un de mes jours favoris de l’année. Non parce que nous recevons de magnifiques cadeaux –enfin un peu quand même- mais surtout parce que la famille se réunit dans le château de mon grand-père, le Duc de  Devonshire pendant toute la durée des vacances. J’adore exploré ces couloirs sombres datant de plusieurs siècles. J’ai souvent l’impression de les entendre respirer comme si toute la bâtisse était vivante. J’avoue qu’il m’est arrivé plusieurs fois de me perdre, mais heureusement je suis toujours tombée sur l’un des domestiques ou l’un de mes cousins pour me guider. Il faut dire que durant les fêtes de fin d’année le domaine accueille près d’une cinquantaine de personnes, même si toutes n’y dorment pas comme mes parents, mon frère et moi. Parfois avec Henri-Christopher –mon frère- nous nous amusons à jouer les fantômes en explorant tous passages secrets. Mais comme je l’ai déjà dit, ce genre de jeux m’amènent presque toujours à me perdre.
Ce matin, j’ai aidé ma mère et mes tantes à finir les décorations de la salle de réception en l’honneur du bal de noël que mes grands parents donnent depuis plus de soixante ans. Bien entendu, n’ayant encore que 13 ans je ne suis pas autorisée à y participer ce soir. Toutefois aider à sa préparation m’a permis d’en profiter un peu. D’autant plus qu’Henri-Christopher a été assez gentil pour me faire danser comme une lady. J’adore vraiment mon grand-frère mais parfois je ne le comprends pas du tout. Pour la première fois, nous avons pu entendre le récit de la rencontre de nos parents. Tatie Agathe, nous a dit notamment que  papa avait aimé maman au premier regard, si fort que quelques jours plus tard à peine tous deux avaient dû précipiter le mariage parce qu’il avait compromis la vertu de maman. Pour être honnête, je n’ai pas vraiment saisis ce qu’elle voulait dire par là. Mais je pense que la réaction d’Henri-Christopher – qui est devenu aussi rouge qu’une tomate- était exagérée. »



Extrait du journal intime d’Angélique de Beaufresne, 12 avril XXXX
« Enfin ! Aujourd’hui c’était mon grand jour ! À 16 ans, je viens de faire mes débuts dans la bonne société. Maman et Grand-mère m’ont autorisé à participer à la saison londonienne. Comme je suis heureuse d’avoir dansé à mon premier bal ! Évidemment j’étais inquiète à l’idée de faire mon entrée officielle parmi toutes ces personnes titrées. Mais je me suis tellement amusée ! J’ai si hâte de rencontrer mon âme-sœur. Après cinq ans à fréquenter mes pairs à l’Académie Von Einzbern sans avoir été séduit par un seul garçon, j’espérais recevoir ce soir mon premier coup de foudre. À mon grand désespoir cela n’a pas été le cas. Bien sûr, j’ai rencontré des gens charmants comme William Hebert qui m’a fait beaucoup rire, ou Ian Sinclair, le fils ténébreux du comte de Caithness. De plus, mon carnet de bal s’est rempli à une vitesse affolante. Je n’ai presque pas cessé de danser à m’en user les souliers ! Vivement la prochaine sortie et le prochain bal ! J’aimerais tant pouvoir partagé ces moments joyeux avec ma meilleure amie Suiren, mais elle a dû rentrer dans sa famille pour ces vacances de printemps. J’ai vraiment hâte de tout lui raconter, et de lui parler de tous les beaux lords que j’ai rencontrés, même si aucun n’a fait battre mon cœur. J’aimerais tant tombée amoureuse ! »
Autre info: rien pour le moment.




Vos liens avec d’autres personnages

Clan : Lion
Liens familiaux :  Henri-Christoper (frère aîné, plus sur le forum ?), Lyocha Wyazesmki (cousin éloigné)
Liens amicaux : Suiren Ashford (amie, voire même meilleure amie), Mikael Harukaze (étrange ami), Timotee Ryan (ami), Lyocha (ami proche).
Liens de mésententes : (peut être à venir mais Angélique n’éprouve en général d’animosité envers personne…)




Dernière édition par Angélique de Beaufresne le Mar 6 Mai 2014 - 0:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucia Martillo
**********************
**********************
avatar

Nombre de messages : 67
Age du personnage : 22 ans
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: Angélique du Fresne   Dim 15 Sep 2013 - 0:42

Je sais que ta fiche n'est pas finie, mais vu que Angélique et Lucia sont toutes les deux rédactrices du journal, fatalement elles seront amenées à travailler ensemble, et donc si elles ne sont pas amies au moins elles devraient être copines. Enfin, je pense. C'est une question à creuser!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François DuVallon

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 12/07/2013

MessageSujet: Re: Angélique du Fresne   Dim 15 Sep 2013 - 19:49

Bonjour à toi! Tu sembles plutôt mignonne^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Van Herzen
**********************
**********************
avatar

Nombre de messages : 94
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 19/05/2013

MessageSujet: Re: Angélique du Fresne   Jeu 19 Sep 2013 - 13:13

Commences pas à draguer François!

Bonjour Angélique! Bienvenue au club!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fullmetalreturn.forumperso.com
Johann Von Einzbern
**********************
**********************
avatar

Nombre de messages : 307
Age du personnage : 26 ans
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Angélique du Fresne   Dim 18 Jan 2015 - 16:53

Après un retard impardonnable je valide ta nouvelle fiche Angélique, même si le forum risque de changer avec les fiches personnage.

Je présente mes excuses de la part de tout le conseil des élèves pour cet oubli.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Angélique du Fresne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Angélique du Fresne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit monde d'Angélique
» Angélique de Coulange
» Baptêmes de Framboise, Angélique, Ailé, Minuit, Sensuelle et Granit /!\
» Présentation de Angélique Boissy [Validée]
» Athénaïs de Montespan - Une angélique diablesse [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Von Einzbern :: Fiches validées (modèle 2012)-
Sauter vers: