Académie Von Einzbern

Un forum d'écriture rpg concentré en bonne humeur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Kai Lorenz Oz Von Habsbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kai Lorenz Oz Von Habsbourg   Lun 16 Fév 2009 - 20:35

Nom: Von Habsbourg

Prénoms: Kai Lorenz Oz

Surnom ou surnom dans son club, et pourquoi ( facultatif): On le nomme par son premier prénom : Kai, mais il adore qu’on appelle « oni-chan »

Age: 15 ans

Classe: seconde A

Appartenance à un club: club de théâtre

Poste( si adulte): /

Caractère ( ses habitudes, ce qu'il aime ou non..):
Kai se montre toujours joyeux et plein d’énergie. Il est bien le seul à accepter tout ce qui pourrait lui arriver en conservant son optimiste, même une trahison.
En général, il est un jeune garçon qui va aisément vers les autres, et se montre bienveillant avec eux. Il est naturellement attentionné, même s’il adore taquiner ceux qui sont timides. Plutôt généreux il se donne sans compter, et ne fait pas très attention à sa propre santé. Il n’est pas rare qu’il cherche à protéger ceux pour qui il a de l’affection, sans se soucier de lui-même.
Plus particulièrement, il est un peu timide avec les filles, et a tendance à se comporter comme un idiot dés qu’il croise de jolies demoiselles.

Jamais il ne se confie, prenant tout sur lui derrière son sa bonne humeur quotidiennement affichée. Alors il fait souvent le clown, et passe pour un insouciant, pourtant malgré son jeune âge il est capable de réfléchir comme un adulte.
Il est très doué en cuisine, mais il cache cette passion peu masculine qui déplairait à son père. Il se contente de faire lui même ses repas, mais ne s’en vante jamais. Tout comme il entretient une véritable passion pour le théâtre qui lui permet d’avoir d’autres vies. Son jeu favori est exploré, se soustraire à la surveillance de ses serviteurs, et aller où bon lui semble.

Sa couleur favorite est le vert. Il aime tout ce qui est doux au toucher, sucré au goût, et apaisant à entendre.


Physique: Kai ne passe pas inaperçu dans les allées de l’école parce qu’il s’agite tout le temps. Facilement enthousiaste, il attire naturellement les regards et parfois la bienveillance de certains. Devant tous, il serait toujours souriant avec une attitude qui ne révèlera jamais entièrement son véritable caractère.
Blond aux yeux verts clairs, il ressemble un peu à un ange par sa capacité à adoucir ceux qui l’entourent. Pourtant ses mèches rebelles lui donnent un air plus sympathique qu’inaccessible. Son visage doux et souriant, est assurément celui d’un enfant. Il arrive qu’il attendrisse ses interlocuteurs.
De silhouette, on voit les marques d’un corps d’homme : un peu fin à la taille, les épaules larges, cependant il reste encore un modèle réduit avec ses 1m59.

Détail ; une fine cicatrice se trouve sur l’intérieur du poignet gauche, il l’a cache avec un bracelet de cuir tient en vert sombre. C’est le souvenir marquant de sa tentative de fuir.

Histoire:
Franz Lorenz Von Habsbourg, père de Kai Lorenz Oz Von Habsbourg, était un sénateur très reconnu et respecté. Sa famille portait un titre ducale et se trouvait lier à la lignée princière de l’Autriche. Fortune, une femme fidèle et obéissante, la renommée, rien ne lui manquait, on le disait béni par les dieux. Du moins jusqu’à ce que sa bien-aimée de meurt dans un accident tragique. Le public ne su jamais la vérité sur cette affaire, puisqu’elle fut soigneusement étouffée par la famille. Mais l’on disait que dans tout malheur il était possible de garder espoir. Et dans l’espoir de monsieur Von Habsbourg on croyait voir son fils déjà plein de sagesse et de vitalité, ainsi qu’une fille plus jeune, de la beauté d’un ange. Cependant ce que l’on ne savait pas, c’était que monsieur Franz Lorenz ne rendait jamais visite à son héritier, et ce malgré les années qui passaient.

Depuis sa naissance, Kai s’était montré comme un enfant plein de charme, sachant conquérir le cœur de ses serviteurs et de ses nourrices. Il avait bon cœur, et seuls les jaloux ne l’aimaient pas. Son oncle, contrairement à son père, le visitait régulièrement, et Kai le considérait vite comme un second papa, mais malgré cela il se sentait seul. Alors faisant preuve d’Optimisme, il pensait qu’en travaillant d’arrache pieds, son premier père viendrait lui rendre visite. Le garçon s’appliquait à la tache tant qu’il en oubliait de jouer. Toutefois, sous son sourire éternel, il se faisait de plus en plus sensible aux rumeurs qui circulaient dans la maisonnée. On disait que le maître détestait son fils.

Il était tard dans la soirée, lorsque son sourire se fana soudainement. Blotti et recroqueviller dans un fauteuil, le garçon avait enfoui son visage dans bras, lorsqu’il ouvrit son cœur) son serviteur et meilleur ami. « Pourquoi mon père me déteste t’il ? » se murmurait il tout bas. La meilleure façon de démentir ces dires était de poser la question directement à son père, mais Kai avait peur de la réponse. Ce fut son serviteur et ami, qui dés le lendemain, et contre sa volonté alla trouver le maître de maison. Le jeune garçon tenta de l’arrêter mais il arriva trop tard, et la demande fatidique fut posée lorsqu’il atteignit l’étranger qui était son père. « Comment pourrais-je l’aimer ? Un tel enfant n’aurait jamais du naître » furent les mots baignés de dégoûts qui se gravèrent au plus profond de Kai. Alors que son ami cherchait à comprendre le pourquoi, le maître décida de le punir de son insolence. Fidèle à lui-même, le jeune garçon s’interposa, mais d’un geste sec l’homme qui l’avait créé le repoussa d’un air répugné.
Durant trois jours, le garçon repasse la terrible scène dans sa tête, puis il décida de l’accepter. Du moins en apparence, il surmonta cela, mais quelque chose s’était assombri en lui. Son sourire cachait plus que d’habitude ses véritables pensées.

Un mois plus tard, comme dans un rêve, sans qu’il l’ait prémédité, il subtilisa un jour la lame du rasoir d’un des serviteurs de la maison, s’installa dans la baignoire ou l’eau chaude coulait. Puis, il se trancha la veine du poignet gauche en grimaçant, et laissa l’eau emporter sang. Il lui avait suffit de voir la scène dans un livre pour y trouver sa porte de sortie. Elle était venue d’elle-même, il n’avait pas eut à réfléchir. Lorsqu’il s’éveilla dans le lit de son oncle, sa première pensée fut qu’il aurait du mourir.
Une seule personne devait être au courant de ce qui c’était passé, et l’avait elle-même soigné. Le seul homme qu’il pouvait considérer comme un père, l’aida à cacher sa faiblesse. Ce ne fut pas vraiment difficile du fait de la période difficile que Kai devait vivre, bientôt serait l’anniversaire de la mort de la maîtresse. Ce pourquoi les serviteurs ne posèrent pas trop de questions sur l’alitement du garçon. Le bracelet de cuir, finement travaillé aux armoiries de la famille, et teint en vert sombre fut un cadeau de son oncle, pour qu’il puisse l’utiliser comme un masque cachant, autant physiquement que psychologiquement, sa cicatrice.


Dernière édition par Matthew Boleyn le Dim 8 Mar 2009 - 1:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Timotee Ryan

avatar

Nombre de messages : 131
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Kai Lorenz Oz Von Habsbourg   Dim 8 Mar 2009 - 12:52

Suite à ton mp je te revalide

Ta fiche est toujours bonne, bien que changée


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kai Lorenz Oz Von Habsbourg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Philippe de Habsbourg
» Les morts suspectes
» Hey ho, let's go ! [ PV ]
» Aliénor ♕ Carnet de rendez-vous d'une Habsbourg
» Certaines fleurs n'éclosent qu'à l'ombre de la destinée [PV Lorenz] TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Von Einzbern :: Fiches abandonnées-
Sauter vers: