Académie Von Einzbern

Un forum d'écriture rpg concentré en bonne humeur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Christophe d'Aiguillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Christophe d'Aiguillon   Jeu 1 Mai 2008 - 18:43

Nom: Aiguillon (d’)

Prénom: Christophe

Surnom ou surnom dans son club: En général on l’appelle Chris. Parfois, il se fait appeler Anne. Sa sœur seulement le surnomme parfois Yann.

Age: 17 ans

Classe: Terminale B

Appartenance à un club: Piano (il joue surtout les accompagnements), et violoncelle (mais il ne joue que devant ses amis)


Caractère [3 lignes minimum]:
On ne voit que très rarement Chris s’affolé, ou s’énervé. Il est le genre de personnage à paraitre toujours calme en public, voire même apaisant. Bien qu’il ne montre pas son enthousiasme comme son excitation dans les moments de joie, son sourire bienveillant fait de lui quelqu’un qu’il est agréable de fréquenter en temps ordinaires. Très poli, il est même un peu trop réservé puisqu’il ne parle jamais de ce qu’il ressent réellement alors qu’on s’adresse souvent à lui pour des conseils, ou simplement se confier.
Avec un sourire, il apporte son aide à ceux qui le demande. Son air sage, et sa douceur lui donne un masque de maturité que n’ont pas les autres élèves de son âge. Il place ceux qu’il aime dans une position bien plus importante que la sienne, et néglige parfois sa santé ou ses sentiments pour venir en aide à ses amis. Par exemple, Chris a apprit à cuisiner quand il a vécu avec quelqu’un durant plusieurs années, mais il ne prend pas la peine de préparer à manger juste pour lui-même.
Son point faible connu de tous est son terrible sens de l’orientation. Si jamais il désire se rendre seul quelque part, on peut être certain qu’il finira très loin de son objectif.
Il faut savoir que malgré son apparence très efféminé, Chris est connu pour être particulièrement gentil avec les filles, et pour leur offrir régulièrement de magnifiques compositions florales.
Même s’il parvient à réprimer toute animosité dans son comportement au quotidien, ce jeune homme retient en lui une colère lui faire perdre l’esprit pour quelques instants. D’acte angélique, il passera à la violence le temps de provoquer une bagarre ou de se blesser. Parce qu’il a du mal à contenir toute cette inimité en lui Chris décharge toute agressivité en jouant du violoncelle avec véhémence.



Physique [3 lignes minimum]:
Il teint ses cheveux bruns en blond depuis le lycée, une façon de chercher sa propre identité. Cette teinture d’un doré doux et clair lui adoucit et illumine le visage. Soucieux des détails, il a fait de même avec ses sourcils. Sa peau est très blanche, ses traits agréables, ses lèvres fines et ses yeux bleus-verts selon la lumière. Chris a un corps d’homme plutôt que de jeune garçon, le torse en V avec des épaules un peu large, une taille fine et de longues jambes. Il s’habille de vêtements en belles matières, et doux au toucher (c’est son péché mignon), qui mettent sa silhouette en valeur. Tous les jours, il porte une boucle d’oreille longue et colorée à gauche. Et une chevalière avec un rubis à la main droite.


Histoire [au moins 15 lignes]:
Il y’a dix-sept ans de cela la relation illégitime qu’entretenait l’homme, qui aujourd’hui présidait sur le pays, avec une jeune et belle hôtesse d’un bar japonais eut deux conséquences. Toutes deux similaires, simultanées ou presque, elles prenaient véritablement formes au bout de neuf mois. Si la séductrice avait espéré devenir une épouse respectable et riche, elle fut certainement déçue. Elle du disparaitre avec une belle somme d’argent en poche, mais les deux jumeaux né de l’adultère n’eurent pas cette chance. Élevés par la famille d’Aiguillon, ils n’en étaient pourtant pas considérés comme des membres officiels, et encore moins comme héritiers potentiels. Dans la maison, la plupart des personnes détestaient Christophe l’aîné et Yannick le second, comme on hait une tache de vin sur une nappe blanche. Pourtant, le premier avait de nombreux talents, dont celui pour le piano et les études. Sans oublier qu’il était beau, toujours souriant comme si rien ne pouvait l’ébranler. Plus il grandissait, plus il parvenait à se faire une place dans la demeure. Ce fut donc sans surprise qu’il ne supporta l’arrivée d’une héritière avec la naissance de sa demi-sœur, contrairement à Yann qui accueilli la petite chaleureusement.

Ce troisième enfant, cette fois-ci légitime, atténua nettement la tension dans la maison des d’Aiguillon. L’animosité à l’égard des jumeaux s’atténua subitement, tout autant que le nouvel intérêt que l’on portait à Christophe. Avec un héritier, la lignée était non seulement assurée mais en plus la femme légitime du futur président retrouvait son honneur. Cela ne la rendit pas plus attentive à sa fille qu’elle ne l’était envers ses beaux-fils. Rapidement, Aurore fut traitée comme un joyau par tous, en particulier par Yann, dont elle ne voulait plus lâcher la main à peine eut-elle apprit à marcher. Les parents regrettèrent seulement que cet attachement ne soit pas entre Christophe et sa sœur, puisque le second né ne possédait aucun don spécial et se faisait vite oublié dans une pièce. Du point de vue de Yann, jouer les grands frères avait mis fin à sa solitude et à sa compétition avec son jumeau. En s’occupant de quelqu’un d’autre, il avait trouvé une raison à son existence. Lui qui avait toujours été surnommé le médiocre se sentait enfin aimé en retour, et cela lui suffisait. Toutefois, la tête de la famille ne se contenta plus d’observer leur relation. Il fut décider que Christophe et Aurore serait envoyé dans la même école afin qu’ils affinent leur lien. Pour les d’Aiguillon il s’agissait de remplacer un pion par une copie améliorée.

Cependant, nul ne voyait à quel point la haine envahissait le cœur de l’aîné. Fin stratège à l’âge de huit ans, du moins le pensait-il, il proposa à ses frères et sœurs de faire une balade à poney sans adultes. C’était censé être leur dernière activité tous ensemble, avant que Yann ne se retrouve encore une fois seul. Christophe pensait pouvoir faire chuter la petite dans le vide, en la poussant vers la falaise, mais il ne s’attendait pas à ce que son jumeau s’interpose. Une bagarre d’enfants éclata, Aurore criait, non de peur, mais pour ordonner à ses frères d’arrêter. Les deux garçons roulèrent l’un sur l’autre, trempés de sueur et couvert de terre, avant de sentir le sol disparaitre sous eux. Ils se séparèrent dans les airs, trop abasourdis pour s’agripper. Quelques branches feuillues les ralentirent, avant qu’ils ne sentent le sol. Quelques instants plus tard, l’un sentait la mousse sous ses doigts, et entendait sa sœur crier qu’elle venait les rejoindre par le sentier. L’autre ne ressentirait plus rien du tout, son corps gisait sur un rocher.

Il se passa plusieurs heures avant que le garçon fut capable de bouger, de réaliser ce qu’il s’était passé. La petite à ses côtés ne cessait plus de lui répéter qu’elle ne serait jamais séparée de lui, que Yannick était mort et Christophe vivant. Lui-même finit par prononcer ces mots encore et encore, comme s’ils le raccrochaient à la vie. L’unique chemin vers le bonheur s’ouvrait devant lui avec une clarté qu’il n’avait jamais vue. Peu importait alors les difficultés, et les sacrifices qu’il devrait faire.

« Je suis mort. Christophe est vivant, je suis devenu mon grand frère »

Après d’éprouvants efforts pour se lever, le jeune garçon revêtit les vêtements de l’autre et lui passa les siens avec l’aide d’Aurore. Puis, les deux enfants revinrent à la maison des d’Aiguillons main dans la main. On enterra Yannick le lundi suivant, après une cérémonie discrète qui ne comptait guère plus que le père et ses deux autres rejetons. Depuis lors, le garçon fournit énormément d’efforts pour devenir son jumeau. Aurore et lui grandirent ensemble, et inséparables, ils quittèrent tout deux la maison familiale lorsque la petite princesse le décida. Christophe consacra de plus en plus de temps à la musique, il apprit également à faire la cuisine et le ménage pour s’occuper lui-même de sa sœur. Cependant au fil des ans la petite devint une jeune fille indépendante, et Christophe se trouva des amis qui l’acceptèrent comme il était en tant qu’humain et non comme un fils adultère. Finalement, lorsque les résidences scolaires furent achevées, le jeune homme entra dans le même dortoir que sa sœur.


Autre info: Il est le vice-président du conseil des résidences (si possible). Il est amoureux en secret du violoncelle, et ne peut exprimer cette passion en public puisque c'est l'instrument de Yann et non de Chris.


Dernière édition par Christophe d'Aiguillon le Jeu 20 Jan 2011 - 21:16, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Timotee Ryan

avatar

Nombre de messages : 131
Age du personnage : 18 ans
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Christophe d'Aiguillon   Dim 8 Juin 2008 - 10:31

Les passées 'traumatisant' sont à la mode ces temps-ci.

Bienvenue sur ce forum Wink ,

Je n'ai rien à redire sur ta fiche,

Tu es validé

Bon jeu!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johann Von Einzbern
**********************
**********************
avatar

Nombre de messages : 307
Age du personnage : 26 ans
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Christophe d'Aiguillon   Ven 22 Mai 2009 - 12:48

Du coup, je revalide ta fiche, elle est toujours bonne!

Heureux que tu ais décidé de revenir sur le forum^^

Bon jeu!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christophe d'Aiguillon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christophe d'Aiguillon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Christophe Mae
» Christophe Laurent
» Bienvenue à Jean-Christophe et à Antoine de Font-Reaulx!
» The Armorial of Haiti: Symbols of Nobility in the Reign of Henry Christophe
» 04.01.2012 ~ Christophe Colomb a des descendants parmi nous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Von Einzbern :: Fiches validées-
Sauter vers: