Académie Von Einzbern

Un forum d'écriture rpg concentré en bonne humeur.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hotaru Matsumoto [validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hotaru Matsumoto [validé]   Mer 12 Mar 2008 - 19:56

Nom: Matsumoto 松本
Prénom: Hotaru 蛍
Surnom ou surnom dans son club, et pourquoi (facultatif): Depuis son arrivée dans l’école il y’a deux ans, les plus arrogants l’ont appelé « binbônin », soit le pauvre. À force, d’autres camarades l’on surnommé « binbô-kun», mais sans méchanceté véritable.
Age: 16 ans
Classe: première A
Appartenance à un club: kendo
Poste( si adulte): élève

Caractère ( ses habitudes, ce qu'il aime ou non..)[3 lignes minimum]: Hotaru est un jeune homme aux sourires doux, qu’il distribue quotidiennement à tout le monde, peu importe si les récepteurs le détestent. Il semble être quelqu’un de naïf, puisqu’il ne se rebelle jamais contre ceux qui le rabaissent, et car pense qu’il y’a de la gentillesse en toute personne. Contrairement à ce que beaucoup pense, et ce même s’il est un garçon plutôt sensible, parce que facilement affecté ce qui l’entoure, Hotaru ne se laisse cependant pas écraser émotionnellement. Son courage ne lui fait jamais défaut, ce qui lui permet de toujours faire de son mieux. Il est capable de travailler très studieusement pour parvenir à ses rêves, ou pour le bien d’un être cher. C’est d’ailleurs de cette façon qu’il a obtenu une bourse pour l’académie.
Durant des années, il a aidé sa mère à entretenir la maison pendant qu’elle travaillait. Soutenir les autres lui est devenu naturel, ce pourquoi il participe activement, et ce, de lui-même à l’entretient du dortoir. Parce qu’il considère ce genre de choses comme « allants de soit », Hotaru est très mal à l’aise lorsqu’on lui fait un compliment. Il se met à rougir à la vitesse de l’éclair, et n’ose plus regarder la personne dans les yeux, d’autant plus si c’est une fille. En parlant des relations filles-garçons, il agit toujours de façon douce et attentionnée avec ses camarades féminines. Ce jeune homme adopte inconsciemment l’attitude d’un protecteur en contact avec elles. Cependant, lorsqu’il s’agit pour lui de parler directement de ses relations avec les filles, Hotaru devient timide, rougit et se montre incapable d’émettre le moindre son. Il en est de même lorsqu’on le taquine sur le sujet.

Physique [3 lignes minimum]: De loin, c’est un poids léger pour un garçon de son âge, mais pas pour un japonais, de quarante-cinq kilos pour un mètre soixante. Il est fin et légèrement musclé par les heures de kendo. Bâtit comme un japonais ; son torse est un peu plus court que ceux des occidentaux, tandis que ses jambes sont plus longues, ses pieds et mains plus petites mais ses doigts longs et fins. Au grand contraire de ses camarades, son uniforme est basique sans aucun rajout de pierreries ou de foulards chics. Ses autres vêtements sont également bon marché, mais contribuent à lui donner un style particulier : un peu sportif, et simple.
De près, ses cheveux coupés courts sont bruns foncés, ils forment une masse épaisse et volumineuse. Ses sourcils apparaissent comme deux traits fins et sombres. Ses yeux sont verts-bleus cerclés de noir, et brillent de naïveté. Il a un visage doux avec des joues un peu rondes comme un enfant, avec un air « innocent » voire pour certains carrément « naïf ». Sa peau est légèrement « jaune » comme dirait les occidentaux, en bref une couleur normale compte tenu de son origine. Il porte de temps en temps une chaine fine au pendentif représentant des étoiles, qui est un cadeau de son ancienne petite amie, et actuellement l’une de ses amies d’enfance.

Histoire( au moins 15 lignes): Hotaru n’a jamais été enclin à s’épancher sur son passé, et ce que tous ses camarades appelaient « sa vie de gens du commun », ce pourquoi on suppose en général qu’il a eu un passé ordinaire et joyeux. Ne souhaitant pas révéler quoi que ce soit sur son histoire, ce jeune garçon a inconsciemment scellé ses souvenirs, ainsi il a pu oublier la tristesse qu’il cache derrière ses sourires.
Effectivement la famille d’Hotaru a connu une existence ordinaire, parce que sa situation était loin d’être exceptionnelle comme celle de ses camarades. Sa mère tomba enceinte de lui juste avant d’obtenir son diplôme de lycéenne ; cas peu exceptionnel de part le manque de prévention au Japon, et la faible utilisation des moyens de précautions. Cependant beaucoup de jeunes filles avortent, ce ne fut pas le cas pour la mère d’Hotaru qui se maria avec le père de son enfant, à peine plus âgé qu’elle. En raison d’une famille à géré, le jeune homme ne pu s’inscrire à l’université comme il l’avait prévu, et il commença à travailler. C’était une façon d’assumer les choses qui ne gênait en rien le bonheur de la famille, puisque l’amour était présent. Toutefois, au bout de quelques années la vie se fit de plus en plus difficile. Le père d’Hotaru n’obtenait toujours pas de promotion à cause de son manque de qualifications, de plus étant fils d’une riche famille il avait du mal à se serrer la ceinture, et à vivre dans la pauvreté. Un peu comme une conséquence logique, un silence pesant s’installa entre les membres de la famille, que les courageuses tentatives du petit Hotaru ne parvenaient pas à briser. Les choses continuèrent ainsi durant quelques années encore, le jeune enfant travaillant bien plus que ses camarades dans le seul espoir que les félicitations de ses parents adouciraient l’atmosphère. Mais les événements allaient de mal en pis, et les deux adultes finissaient par se disputer en oubliant la présence de leur enfant. Les mêmes mots revenaient toujours, s’inscrivant douloureusement dans la mémoire du garçon « Si seulement tu n’étais pas tombée enceinte ».
Une famille qui divorce n’est pas un fait extraordinaire, ce fut le cas pour celle d’Hotaru. Son père fut invité à retrouver le confort de ses riches grands parents tant qu’il laissait son enfant avec son ex-femme.
À partir de ce jour, la mère d’Hotaru le contraint à changer de nom pour reprendre celui de ses grands parents maternels « Matsumoto ». Elle trouva un travail, et se chargea d’élever son enfant tant bien que mal. Son fils la soutenait de son mieux, il gérait lui-même la maison que ce soit pour la cuisine, vérifiait le paiement des factures, faisait le ménage,…sans oublier ses efforts pour demeurer le premier de la classe. Dans la tête du jeune garçon, il se disait que s’il parvenait à devenir le meilleur des fils, le bonheur régnerait dans la maison. Comme un vœu qui s’exauce, sa mère trouva un autre homme avec qui se remarier et se mit de nouveau à sourire. Elle abandonna son travail, et se remit à l’entretient de la maison. Pourtant pour l’avoir entendu pleurer régulièrement, Hotaru craignait qu’elle ne soit pas totalement heureuse. Faisant de son mieux, il parvint à décrocher une bourse pour une grande école, et pensait ainsi s’assurer un bel avenir qui lui permettrait de recevoir les félicitations de sa mère, mais également d’assurer le confort de sa famille dans le futur. Durant les mêmes années, il connu son premier amour et entretint sa première relation amoureuse en découvrant un autre partie de sa personnalité, cette part de lui protectrice et responsable.
Quelques temps avant son transfert pour l’académie Von Einzbern, il reçu la plus profonde blessure qu’il n’avait jamais eut. Hotaru rentrait beaucoup plus tôt que son beau père, et avait pris l’habitude d’aider sa mère à faire le diner.
Un soir, il l’a trouva recroquevillée sur elle-même, les doigts s’agrippant à ses cheveux. Son premier geste fut de secourir la femme qui semblait désespérée, son deuxième l’interrompit net tandis qu’il entendait les sombres sentiments de sa mère. Il avait eu raison, elle n’était pas totalement heureuse dans sa nouvelle vie, la surprise était qu’elle lui en voulait pour cela. La femme devant lui criait, pleurait, se fâchait, elle ne parvenait plus à avoir d’enfant alors qu’elle l’avait eu lui, une erreur de la nature. Les mots blessaient, mais le jeune garçon aimait désespérément celle qui l’avait mise au monde alors il se força à sourire gentiment et à l’aider à se relever. La femme, qui lui semblait de plus en plus inconnue, le repoussa violemment, et inscrivit son plus sombre cauchemar : « Tu me dégoutes ! Tu souris toujours, même lorsque l’on te dit des choses blessantes, tu n’es pas humain. Mais pourquoi restes-tu ici alors que personne ne veux de toi ?? » lui avait-elle dit en le fixant d’un regard froid et distant. Ce jour-ci fut celui où Hotaru Matsumoto quitta la maison familiale.

Autre info: Il joue souvent au basket à l’extérieur de l’académie avec des jeunes du quartier modeste. Malgré, sa petite taille il est doué en sport : extrêmement rapide au basket ainsi qu’au kendo, il est également capable de sauté très haut pour tirer au panier. Parfois, il parvient même à faire un dunk.
Il adore faire des pâtisseries, il se débrouille pas mal pour avoir des résultats appétissants et avec un bon goût.


Dernière édition par Hotaru Matsumoto le Ven 5 Mar 2010 - 22:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Johann Von Einzbern
**********************
**********************
avatar

Nombre de messages : 307
Age du personnage : 26 ans
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Hotaru Matsumoto [validé]   Lun 11 Jan 2010 - 20:52

J'ai revu ta fiche, elle est bien.

Je te valide, tu peux rejouer maintenant.

Bon retour parmi nous ^^



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hotaru Matsumoto [validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Von Einzbern :: Fiches validées-
Sauter vers: